Home Dispositifs d'Arrêt d'Urgence

Dispositif d'Arrêt d'Urgence

L’arret d’urgence pneumatique

 Ce dispositif, peut être équipé sur la plupart des véhicules.

Il consiste à stopper simultanément la partie électrique (coupe batterie) et la partie mécanique du moteur en une seule manipulation.

Un unique bouton, dit bouton « coups de poing », disposé au plus près du conducteur à l’extérieur du véhicule (en général sur l’aile du véhicule) actionne la coupure à l’admission d’air du moteur, la coupure en carburant ainsi que celle des batteries.

Points forts du systéme :

-> La validation de l’INERIS quant à l’utilisation de ce dispositif sur les véhicules entrant dans des sites classés tels que les raffineries. 

-> Un arrêt rapide et efficace du véhicule en cas de nécessité. L’utilisateur n’est pas contraint d’attendre jusqu’à l’arrêt du moteur.

-> Une fiabilité indéniable même après plusieurs années d’utilisation.

Points faibles :

-> Le cout de l’équipement qui se justifie par la complexité du montage.

Notre dispositif à l’origine créé en 1998, est sans cesse amélioré pour répondre à vos attentes d’une part mais également pour répondre aux directives de sécurité en vigueur.

 Notre système d’arrêt d’urgence a été validé par l’INERIS, l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques sous la référence : 14720/98.

L’arret d’urgence a tirette

Version manuelle du système pneumatique, ce dispositif est composé de deux commandes. Une tirette manuelle qui, par câble, actionne la fermeture d’un volet disposé sur l’admission d’air du moteur ainsi qu’un bouton ¼ de tour qui coupe l’alimentation électrique du véhicule. Un contacteur de fin de course (télémécanique) coupera l’alimentation en gasoil du moteur.

Points forts du systéme :

 -> Le coût du dispositif est moins important qu’un arrêt d’urgence pneumatique
 -> Le dispositif peut être validé GIES  
 -> Ce système simple, peut être équipé sur la plupart des véhicules et engins motorisés

Points faibles :

-> Ce dispositif demande plus de maintenance (tirette grippée),
-> Il n’est pas reconnu dans toutes les zones à risque
-> La mise en sécurité requiert deux manipulations (batterie et moteur)
-> Contrairement au système pneumatique, la tirette doit être maintenue tirée jusqu’à l’arrêt total du moteur